formation after effects

 
 

Le système RVB

 
 

 

Il existe plusieurs systèmes pour décrire les couleurs en informatique.

After Effects utilise le plus répandu d’entre eux, le système RVB (initiales de Rouge-Vert-Bleu) ou RGB en anglais (pour Red-Green-Blue), utilisé notamment dans les formats d'image JPEG et TIFF.
Le codage RVB,  mis au point en 1931 par la Commission Internationale de l'Eclairage, permet, par juxtaposition des trois couleurs primaires  Rouge Vert Bleu, d'obtenir toutes les couleurs possibles. C’est ce que l’on appelle la synthèse additive.
Si on additionne les trois couleurs primaires du spectre solaire, l'écran affiche une lumière blanche.

synthèse additive

(C'est le contraire de la synthèse soustractive CMYK où, plus on additionne de couleurs, plus on tend vers le noir.)

C'est sur ce principe que fonctionnent les téléviseurs couleur et les moniteurs informatiques: 3 faisceaux frappent la surface du tube, "éclairant" des luminophores rouges, verts et bleus. Pour les écrans plats de type TFT la technologie est différente mais le principe reste le même : La combinaison de ces trois points donne un point lumineux (un pixel) d'une certaine couleur. L'ensemble des pixels forme l'image.

Généralement le système RVB code sur un octet (8 bits) chaque composante de couleur, ce qui correspond à 256 valeurs de rouge, 256 valeurs de vert et 256 valeurs de bleu, soient 16,7 millions de couleurs différentes. (256 x 256 x 256)

After Effects 7.0 permet également un codage sur 2 octets (16 bits), soit 32 000 valeurs différentes pour chaque couleur primaire et un total de 281 milliards de couleurs possibles, et sur 4 octets (HDR 32 bits). L’oeil humain ayant du mal à distinguer plus de 35 000 couleurs simultanément on peux se demander si le codage sur 16, et à fortiori 32 bits est bien utile.
En fait tous les logiciels de 3D pro (Maya, Cinema 4D, Electric image, Lightwave, etc) travaillent en milliards de couleurs pour des raisons techniques liées aux rendus haute résolution.
Photoshop peut lui aussi travailler en 16 bits par couleur primaire.
After Effects peut ainsi importer les éléments crées par ces logiciels sans aucune dégradation.

En plus des trois composantes couleur un canal alpha, également en 8, 16 ou 32 bits, détermine le niveau d’opacité de chaque pixel. (0=totalement transparent, 255=totalement opaque).
Dans After Effects toutes les images sont traitées, soit en 32 bits (8+8+8+8), soit en 64 bits (16+16+16+16).
After Effects convertit automatiquement les images qui ne le sont pas, en 32 ou 64 bits.
Ainsi une image en niveau de gris, à l’origine en 8 bits, sera transformée en RVB, les trois canaux étant identiques.
Une image dépourvue de canal alpha se verra ajouter un canal alpha complètement opaque.

 
   
 
Copyright After Effects Formation 2006-2013. Tous droits réservés.